Notre-Dame-des-Landes: Cazeneuve souhaite « une intervention en toute sécurité »

Publié le : Last updated:

Notre-Dame-des-Landes

Des activistes érigent une barricade pour bloquer l’accès à la ferme Bellevue dans le terrain de 1.650 hectares qu’ils occupent à Notre-Dame-des-Landes le 2 décembre 2016
© AFP LOIC VENANCE

Paris (AFP) – Le gouvernement prépare les conditions d’une « intervention en toute sécurité » pour évacuer la Zad de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a déclaré mercredi le Premier ministre Bernard Cazeneuve à l’Assemblée nationale.

« J’ai demandé au ministre de l’Intérieur de définir les conditions d’une intervention qui ne désarme pas le front terroriste et qui permette une intervention en toute sécurité sans qu’il y ait d’affrontements et sans qu’il y ait de violences », a déclaré Bernard Cazeneuve en réponse à une question du député UDI Charles de Courson. Lors de la séance de questions au gouvernement, ce dernier a demandé s’il y avait encore un État dans la zone occupée par les zadistes depuis plusieurs années.

Après avoir répondu par l’affirmative, le Premier ministre a rappelé qu’il était impossible, « dans un État de droit, lorsque toutes les procédures sont respectées (…), de laisser des groupes par la violence s’opposer à l’application du droit dans la République ».

Si M. Cazeneuve tient à ce que les unités de forces mobiles restent mobilisées pour lutter contre le terrorisme, il a estimé que tout laxisme sur le site de Notre-Dame-des-Landes, occupé par des centaines d’opposants à un projet d’aéroport, « serait de nature à affaiblir l’autorité de l’État, et à exposer ceux qui interviendraient à des violences », « une position totalement irresponsable ».

© AFP

Media Query: