L’Australie veut abattre deux millions de chats harets

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Chats harets

Les chats harets d’Australie aurient décimé une trentaine espèces dans le pays. AFP PHOTO/Mandel NGAN

Le gouvernement Australien souhaite tuer deux millions de chats harets, une espèce considérée invasive dans le pays. Selon une étude demandée par le gouvernement, elle serait responsable de la disparition d’une trentaine d’espèces endémiques, comme le bandicoot-lapin à queue blanche, la souris sauteuse d’Australie et en menace d’autres. Gregory Andrews, co-auteur de l’étude estime dans Le Monde que « l’Australie est le seul continent où les animaux ont évolué en l’absence de chats, ce qui explique pourquoi notre faune est tellement vulnérable face à eux ». Aujourd’hui, la population de chats errants sauvages est estimée entre 2,1 millions et 6,3 millions d’invendus. Ils se sont implantés sur 99,8 % du territoire australien.

Sarah Legge, co-auteur de l’étude, estime qu’il faudrait créer de nouvelles zones protégées et prioritaires pour être plus efficace. Mais aussi laisser la nature faire : « Les chiens sauvages, les dingos, semblent être efficaces pour réduire le nombre de chats », explique-t-elle. Les autorités souhaitent néanmoins abattre deux millions de chats errants d’ici 2020. Ce n’est pas la première fois que le pays envisage de tels plans. L’Australie fait aussi face à l’impact sur son écosystème de deux autres espèces invasives, pour ne citer qu’elles, le lapin et le crapaud buffle.

Media Query: