Déchets nucléaires: le Portugal dépose une plainte contre l’Espagne

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Nucléaire

Un militant anti-nucléaire le 17 mars 2011 à Barcelone.
© AFP/Archives LLUIS GENE

Lisbonne (AFP) – Le gouvernement portugais a déposé une plainte lundi auprès de la Commission européenne, accusant l’Espagne d’avoir décidé de stocker des déchets nucléaires à 100 km de sa frontière, sans avoir évalué l’impact environnemental sur son voisin ibérique.

« La plainte a été déposée cet après-midi », a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère portugais de l’Environnement, sans autre précision.

Ce recours à l’arbitrage de Bruxelles est « normal quand il y a des interprétations divergentes de la législation communautaire », a fait valoir le ministère portugais des Affaires étrangères, en assurant que cette plainte « ne remet pas en cause les bonnes relations bilatérales entre le Portugal et l’Espagne ».

Le différend opposant Lisbonne et Madrid a été provoqué par la décision prise à la fin décembre par le gouvernement espagnol d’autoriser la construction d’un dépôt de déchets nucléaires sur le site de la centrale d’Almaraz (centre-ouest).

D’après le gouvernement portugais, Madrid aurait ainsi violé une directive européenne datant de 2014 qui oblige les États membres à « entamer des consultations » sur « les incidences transfrontalières potentielles » sur l’environnement de leurs projets publics.

« Nous respecterons la décision du Portugal et nous attendrons la décision de Bruxelles », avait indiqué jeudi à l’AFP un porte-parole du ministère espagnol de l’Énergie, après une réunion infructueuse à Madrid sur ce sujet avec le ministre portugais de l’Environnement Joao Matos Fernandes.

Interrogé vendredi, un porte-parole de la Commission européenne avait déclaré que Bruxelles « comprend les préoccupations exprimées par les autorités portugaises », sans vouloir commenter le fond de l’affaire tant que Lisbonne n’aurait pas déposé une plainte formelle.

A l’appel du Mouvement ibérique anti-nucléaire, environ 200 personnes avaient manifesté jeudi devant le consulat d’Espagne à Lisbonne pour protester contre la construction de ce site de stockage de déchets nucléaires à Almaraz.

© AFP

Media Query: