L’équipe de Solar Impulse voit son avenir du côté des drones solaires

Publié le : Last updated:

solar impulse

Le pilote et ingénieur André Borschberg (G) et Bertrand Piccard après leur tour du monde historique, à l’arrivée de Solar Impulse à Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, le 26 juillet 2016.
© AFP/Archives KARIM SAHIB

Genève (AFP) – Les pilotes de l’avion Solar Impulse 2 (SI2) ont récemment achevé un tour du monde historique en volant jour et nuit à l’énergie solaire et sans une goutte de carburant mais ils travaillent déjà au développement de drones solaires.

Ce serait « une version sans pilote de Solar Impulse », a expliqué aux médias le pilote et ingénieur André Borschberg, qui s’était relayé aux commandes du monoplace avec son compatriote Bertrand Piccard.

Fin juillet, SI2 a bouclé son tour du monde historique, après s’être posé sans encombre à Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, d’où il était parti le 9 mars 2015 pour un périple de 23 jours effectifs de vol et de 43.041 km à travers quatre continents.

Ce périple a permis de présenter au monde entier de nouvelles technologies respectueuses de l’environnement, a expliqué aux journalistes Bertrand Piccard.

Désormais, l’équipe de Solar Impulse, basée en Suisse, entend développer et proposer « une application pour les technologies vertes », a-t-il dit.

D’après M. Piccard et M. Borschberg, une version sans pilote de leur appareil pourrait voler à basse altitude – environ 20 kilomètres – pendant des mois. Un tel engin pourrait par exemple fournir du réseau wifi dans des zones isolées, estiment-ils.

« Nous évaluons les bénéfices » d’aller de l’avant avec un tel projet, a expliqué M. Borschberg.

André Borschberg est entré dans la légende de l’aviation en pilotant SI2 pour son étape au-dessus de l’océan Pacifique, soit 8.924 kilomètres en un peu moins de 5 jours et 5 nuits, le plus long vol en solitaire jamais réalisé.

A 58 ans, Bertrand Piccard est le descendant d’une dynastie de pionniers: son grand-père, qui a inspiré le dessinateur Hergé pour créer le personnage du professeur Tournesol dans les aventures de Tintin, a été le premier homme à atteindre la stratosphère à bord d’une montgolfière, alors que son père a été le premier au monde à atteindre le point le plus profond des océans.

© AFP

Media Query: