Accord climatique de Paris: Mme Royal souhaite une entrée en vigueur avant novembre

Publié le : Last updated:

accord de paris

La ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, le 20 juillet 2016 à New York
© AFP KENA BETANCUR

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – La ministre française de l’Environnement Ségolène Royal a plaidé mercredi à l’ONU pour une ratification rapide de l’accord climatique de Paris, afin qu’il puisse entrer en vigueur d’ici novembre.

La 22è conférence de l’ONU sur le climat commence début novembre à Marrakech (Maroc).

Mme Royal préside jusqu’à cette date la COP21, qui a abouti à l’accord conclu à Paris en décembre dernier pour limiter les effets du réchauffement de la planète.

Il faut « accélérer la ratification de l’accord », a affirmé à la presse Mme Royal après une rencontre avec le secrétaire général Ban Ki-moon. « Je souhaite que l’accord entre en application pour la conférence de Marrakech », a-t-elle ajouté, estimant qu’il s’agit d’une « obligation morale ».

M. Ban a invité les pays ayant conclu l’accord à une réunion à New York le 21 septembre, pour le signer ou pour confirmer leur ratification du document.

Mme Royal a souhaité que les pays fournissent à cette occasion « des preuves » de leur volonté de ratifier le texte. « Nous ne pouvons plus nous satisfaire de déclarations d’intention », a-t-elle affirmé.

Sur les 195 pays ou organisations qui ont négocié l’accord en décembre 2015, 177 l’ont déjà signé, la plupart lors d’une cérémonie organisée par l’ONU le 22 avril à New York.

Mais seuls 19 l’ont pour l’instant ratifié, essentiellement des petits Etats insulaires.

Or, au moins 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement,  doivent ratifier l’accord pour qu’il entre en vigueur comme prévu à compter de 2020.

Les Etats-Unis et la Chine, deux des principaux pollueurs de la planète, ont annoncé leur intention de le faire d’ici la fin de l’année.

La ratification par l’Union européenne est « en bonne voie » et devrait intervenir en octobre, a indiqué Mme Royal.

Elle a souligné qu’il fallait « être vigilants » sur les éventuels retards que pourrait entraîner le Brexit mais en ajoutant avoir reçu des assurances « très claires » de Londres sur ce point.

Mme Royal a aussi déclaré avoir reçu « des signaux très favorables » des pays africains.

Aux termes de l’accord de Paris, la communauté internationale s’est engagée à limiter le réchauffement de la planète « bien en-deçà » de 2°C, voire à 1,5°C, par rapport au niveau pré-industriel.

La ministre venait présenter à l’ONU le plan de la France pour mettre en oeuvre les 17 objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies en septembre 2015. Parmi eux figurent l’éradication de l’extrème pauvreté d’ici 2030 et la lutte contre le déréglement climatique.

© AFP

Media Query: