A l’Elysée, François Hollande célèbre les fruits et les légumes

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

hollande

Le président français François Hollande lors d’une réception pour le 40e anniversaire de l’interprofession des producteurs et vendeurs de fruits et légumes à Paris, le 6 juillet 2016 © POOL/AFP Kamil Zihnioglu

Paris (AFP) – François Hollande a célébré mercredi les fruits et légumes français à l’Élysée, à l’occasion d’une réception pour le 40e anniversaire de l’interprofession dont il a loué le rôle « culturel et social ».

M. Hollande, ancien élu de la Corrèze, a loué la fonction « culturelle et sociale » des producteurs et vendeurs de fruits et légumes français, qui font en sorte que « tous les consommateurs soient servis, y compris les plus modestes ».

Il a aussi salué « l’unité » de l’interprofession (Interfel), et le « travail rigoureux » qui a été fait sur « la qualité nutritionnelle » et les « informations données aux consommateurs ».

« L’Interfel est probablement la seule organisation au monde où coopératives, distributeurs, chaînes de supermarchés, producteurs de fruits, producteurs de légumes et détaillants sont assis autour de la même table », a souligné pour l’AFP Daniel Corbel, co-président de la commission marchés extérieurs de l’Interfel.

« C’est une assemblée qui réunit tous les conflits d’intérêts possibles et qui finit toujours par arriver à des compromis aussi bien sur la qualité, que sur les prix, et ça marche! », a-t-il ajouté.

Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce et de l’Artisanat a pour sa part insisté sur la « qualité » des produits et le rôle « éducatif » des commerces, y compris en termes de santé publique.

« Nous conduisons beaucoup d’actions de formation sur la théâtralisation du rayon, la fabrication de corbeilles de fruits, l’hygiène », ou l’affichage, a expliqué Christel Teyssedre, qui dirige l’union nationale des syndicat de détail (UNFD), l’une des seules femmes de l’interprofession présente à la réception où étaient présentées des sculptures en fruits et légumes.

L’affichage de la provenance des fruits et légumes est obligatoire dans tous les commerces depuis 1962 en France, a-t-elle rappelé en précisant que l’interprofession préparait « pour 2018 un CAP Primeurs avec l’éducation nationale ».avec les

Le président, qui n’a toujours pas annoncé s’il allait se représenter dans la course à l’Élysée en 2017, a profité de l’occasion pour plaisanter sur les « légumes » dans le sens de haut responsable, s’interrogeant à voix haute pour savoir s’il serait encore là pour les 50 ans de l’association.

© AFP

Media Query: