La candidature de la Chaîne des Puys au patrimoine de l’Unesco compromise

Publié le : Last updated:

Auvergne

La Chaîne des Puys, près de Clermont-Ferrand en Auvergne © AFP/Archives THIERRY ZOCCOLAN

Clermont-Ferrand (AFP) – Nouveau coup dur pour la candidature de la chaîne des Puys (Auvergne) au Patrimoine mondial de l’Unesco: l’Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient d’émettre un nouvel avis défavorable.

Si elle « reconnaît l’intérêt et la valeur de ce site pour la communauté géologique scientifique spécialisée », l’UICN estime toutefois que ses caractéristiques « ne sont pas uniques et semblent être égalées » voire « mieux représentées dans d’autres sites du monde », souligne-t-elle dans un rapport consulté mercredi par l’AFP.

Dans son collimateur, « la gestion extrêmement complexe » et « les différents régimes fonciers et niveaux de protection » du site, qui n’assurent pas une « protection » suffisante pour mériter une inscription au patrimoine mondial.

Autres « fortes préoccupations » de l’UICN: « l’exploitation de carrières » de roche volcanique (pouzzolane) sur le site, à ses yeux « incompatible » avec une éventuelle inscription.

En outre, l’UICN réitère que le « paysage proposé n’est essentiellement pas naturel » mais plutôt « culturel » en raison notamment de la présence d’une antenne de télécommunications et d’un temple gallo-romain.

« Rien n’est encore joué », estime toutefois le président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, porteur du projet, pour qui la « position » d’ l’UICN était « prévisible ».

Ce nouveau coup dur intervient un an après le renvoi de la candidature auvergnate pour obtenir un complément d’informations.

Selon M. Gouttebel, « c’est le Comité du patrimoine mondial qui, seul, prend la décision » et « il peut parfaitement ne pas suivre l’avis de l’UICN ».

Il mise sur « les nouveaux éléments apportés par la mission technique indépendante qu’il a réclamés » et qui sont « indéniablement favorables » à une inscription du site.

La décision définitive sera connue à partir du 10 juillet lors de la réunion du Comité de l’Unesco, à Istanbul.

©AFP

Media Query: