Les pays en développement investissent plus dans les énergies renouvelables que les pays riches

Publié le : Last updated:

éoliennes

© Yann Arthus-Bertrand

Pour la première fois, les pays en développement ont plus investi dans les énergies renouvelables que les pays riches. Sur les 285.9 milliards de dollars investis dans le monde en 2015, 156 milliards sont le fait de pays comme la Chine, le Brésil ou l’Inde, d’après le rapport sur les énergies renouvelables en 2016 de l’ONG Ren 21. Cela représente une hausse des financements de 19 % par rapport à 2014 dans les pays en développement. A l’inverse, les pays développés ont réduit de 8 % leurs investissements. Avec 103 milliards de dollars dépensés dans les renouvelables, la Chine reste le plus important investisseur du secteur. L’énergie solaire capte 56 % des investissements, soit 161 milliards de dollars, suivie par l’éolien, qui représente 38 % des sommes investies dans les renouvelables, soit 109,6 milliards de dollars.

« Ce qui est vraiment incroyable à propos de ces chiffres, c’est qu’ils ont été atteints à un moment où le prix des énergies fossiles est historiquement bas et où les énergies renouvelables ne sont clairement pas avantagées en termes de subventions publiques », remarque Christine Lins, secrétaire exécutive à REN21. « Les pays qui se tournent vers les énergies renouvelables ne le font pas seulement car elles sont plus respectueuses de l’environnement, mais aussi parce qu’elles constituent la solution la moins chère. (…) C’est la preuve de leur viabilité économique », conclut-elle.

Media Query: