Les Français veulent « consommer autrement », selon une étude

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

locale

85% des Français privilégient les entreprises ayant préservé une implantation locale
© AFP/Archives LIONEL BONAVENTURE

Paris (AFP) – Les Français veulent consommer « responsable et plus durable », et une écrasante majorité d’entre eux (94%) souhaitent revenir à des produits simples et accessibles à tous, selon une étude publiée lundi.

« Pour la première fois depuis 2004, consommer responsable, c’est avant tout +consommer autrement+ pour la majorité des Français (50,5%) », souligne Greenflex, une société de services en développement durable qui a mené cette étude avec le soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

« Consommer autrement » signifie privilégier les produits « éco-labellisés », certifiés éthiques, locaux, moins polluants.

Pour 32% des Français, il s’agit de « ne plus consommer de produits ou services superflus », et pour 16%, de « réduire sa consommation en général ».

Près des deux tiers des Français (60%) pensent que consommer autrement « c’est ne pas gaspiller, jeter », soit une hausse de 11 points en deux ans.

Environ 85% privilégient les entreprises ayant préservé une implantation locale, selon cette étude menée auprès d’un échantillon représentatif de la population française composé de 4.100 personnes âgées de 15 à 74 ans.

Ils sont 65% à considérer que les distributeurs ont la responsabilité de faire travailler des producteurs locaux et 32% déclarent acheter local.

Pour 30% des Français, un produit est responsable « lorsqu’il respecte les différents intervenants dans la production ».

73% considèrent que « les individus ont un rôle important pour agir concrètement en faveur du +développement durable+ ».

Environ 38% consomment moins de viande, ce qui représente une hausse de 5 points par rapport à 2014 (BIEN 2014). Ils sont aussi plus nombreux à privilégier les produits naturels: 60% (+4 points).

Les jeunes se sentent particulièrement impliqués, selon cette étude: pour 75% des 15-24 ans (+3 points par rapport à l’ensemble de la population, et +8 points en deux ans), la prise en compte du développement durable est « une nécessité ».

© AFP

Media Query: