Les pays du G7 ont financé l’industrie du charbon à hauteur de 42 milliards de dollars depuis 2007

Publié le : Last updated:

charbon

La centrale à charbon de Weisweiler, le 2 octobre 2015 en Allemagne. © AFP PHOTO / PATRIK STOLLARZ

Les pays du G7 ont dépensé 42 milliards de dollars entre 2007 et 2015 pour financer l’industrie du charbon. Le Japon est à la tête des plus gros financeurs publics avec 22 milliards de dollars dépensés sur cette période, suivi de l’Allemagne, avec 9 milliards de dollars. La France, quant à elle, a financé cette industrie à hauteur de 2,5 milliards de dollars en 8 ans. L’étude, publiée jeudi par WWF, Natural Resources Defense Council et Oil Change International, révèle que les projets financés génèrent 100 millions de tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 20 % des émissions françaises de 2013. « En termes de production électrique, ce sont plus de 85 GW qui ont été produits par les centrales à charbon ainsi financées, soit l’équivalent de la production électrique du Royaume-Uni en 2014 » s’inquiètent les ONG. Alors que les décideurs se réunissent en ce moment à Bonn pour discuter des modalités d’application de l’accord de Paris, le directeur général du WWf France Pascal Canfin dénonce des méthodes « clairement irresponsables ». « Les données scientifiques montrent que cette industrie est incompatible avec l’objectif de 2°C. Les pays du G7 doivent (…) mettre immédiatement fin à toutes les aides publiques pour le charbon ».

Media Query: