La Norvège va verser 200 millions de dollars au Congo pour protéger les forêts

Publié le : Last updated:

congo

Village on the Congo River near Bounda, Republic of the Congo (Congo-Brazzaville) (1°37’ S, 16°39’ E).

Un fonds international soutenu majoritairement par la Norvège va investir 200 millions de dollars dans la protection des forêts tropicales congolaises. En échange de cette somme, la République démocratique du Congo (RDC) s’engage à protéger 7 % de sa forêt, soit 155 millions d’hectares.

Cet investissement sera réalisé dans le cadre du Central African Forest Initiative (CAFI), « un partenariat regroupant 6 pays de la région (Congo, RDC, Gabon, Centrafrique, Cameroun, Guinée-Equatoriale) et une coalition de bailleurs (Norvège, Allemagne, France, Royaume-Uni, Union Européenne) » explique Le Monde. Actuellement, la culture de palmiers à huile et le commerce de bois illégal menacent les espaces forestiers congolais. Pour prévenir la déforestation, les fonds seront versés en deux fois, sous réserve d’un changement significatif d’ici 2018. La corruption qui sévit dans l’administration forestière nécessite ces précautions.

« Nous devons montrer que cet argent va servir à développer le Congo et à créer des emplois tout en préservant l’environnement », explique le ministre de l’environnement norvégien Vidar Helgesen dont le pays va mettre 190 millions d’euros sur la table. La directrice congolaise du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Priya Gajraj, assure : « L’accord va vraiment aider le pays à faire croître ses secteurs économiques clés. Il ne s’agit pas seulement de résoudre la question de la déforestation, mais plus largement de mettre en place un développement durable et un management du territoire. »

Media Query: