Valls: le Tafta « ne pourra pas aboutir » faute de garanties sur la santé et l’environnement

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

tafta

Le Premier ministre Manuel Valls, sur le perron de l’hôtel Matignon à Paris, le 22 avril 2016
© AFP/Archives THOMAS SAMSON

Paris (AFP) – Manuel Valls a averti mardi que le projet de traité de libre-échange transatlantique (Tafta ou TTIP) « ne pourra pas aboutir » s’il ne garantit pas le maintien du « niveau d’exigence » de la France en matière de santé et d’environnement.

« Je veux être très clair : il ne pourra pas aboutir s’il n’apporte pas les garanties que le niveau d’exigence que nous avons en France pour la santé et l’environnement de nos concitoyens sera maintenu », a déclaré M. Valls mardi lors de son discours de clôture de la Conférence environnementale à Paris. « Aujourd’hui nous sommes trop loin du compte », a-t-il estimé.

Le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Matthias Fekl, qui suit les négociations pour la France, avait jugé que la possibilité de conclure un accord « s’éloign(ait) », mardi matin sur RTL.

« Il n’y a pas de frénésie ni française ni européenne à signer à n’importe quel prix, n’importe quoi », avait-t-il assuré.

A Hanovre, en Allemagne, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a lui aussi plaidé pour un accord « complet, ambitieux, (qui) ne doit renier aucun de nos intérêts » et soit négocié « en parfaite transparence », ajoutant: « Nous n’avons pas d’urgence ».

Le TTIP vise à supprimer les barrières douanières et règlementaires entre les Etats-Unis et l’UE, mais rencontre une forte résistance dans la société civile qui critique son opacité, et l’impact qu’il pourrait avoir sur l’agriculture ou l’environnement.

© AFP

Media Query: