COP21: les émissions de gaz à effet de serre moitié moins élevées que prévu

Publié le : Last updated:

cop21

Le président de la COP21 Laurent Fabius étreint l’ambassadrice française pour les négociations sur le climat, au dernier jour de la COP21, après l’annonce d’un accord, le 12 décembre 2015 au Bourget
© AFP/Archives FRANCOIS GUILLOT

Paris (AFP) – Les émissions de gaz à effet de serre de la conférence de Paris sur le climat en décembre ont été près de deux fois moins importantes que prévu, avec 9.200 tonnes équivalent carbone, ont indiqué jeudi les organisateurs.

En incluant les voyages longue distance des participants, les émissions grimpent à 43.000 tonnes d’équivalent CO2. Ce montant représente une quantité « importante » mais par délégué, comparé à d’autres COP, c’est « plutôt moins que Copenhague et largement moins que Lima », a précisé Pierre-Henri Guignard, secrétaire général chargé de l’organisation de la COP21.

« Nous avions prévu 21.000 tonnes, nous en avons eu 9.200 », s’est-il réjoui lors d’une conférence de presse. Ce résultat, qui « représente l’empreinte carbone de 800 Français sur une période d’un an », est « inférieur de 50% à nos prévisions », a-t-il souligné.

Une série de mesures a notamment permis d’aboutir à ce résultat: le recours à de la moquette en dalles 100% recyclées, l’emploi en restauration de produits de saison et de gobelets consignés, l’utilisation d’une chaudière à haute performance…

Il y a aussi eu « une part de chance », avec des températures clémentes, et les délégués ont largement utilisé les transports en commun, a relevé M. Guignard.

La COP a accueilli en moyenne 14.800 visiteurs quotidiens alors que les prévisions tablaient sur 45.000 participants présents en permanence sur le site du Bourget (Seine-Saint-Denis).

Comme prévu, le gouvernement compensera les émissions en finançant des projets en Amérique latine, en Asie et en Afrique, pour un coût d’environ 100.000 euros, a indiqué M. Guignard.

Quant à l’empreinte des voyages longue distance, « une part importante a déjà été compensée » par les pays concernés, a-t-il assuré.

Selon les organisateurs, la COP21 a enregistré un taux de valorisation des déchets « exceptionnel »: 94% des 16.000 tonnes de matériel ont été réemployés, 4% recyclés, 2% jetés ou incinérés.

« Nous étions attachés à ce que la forme reflète le fond, il fallait qu’il y ait une cohérence », a commenté M. Guignard.

Quant au coût de la COP, il est « dans l’enveloppe » de 180 millions d’euros votée par le Parlement puisqu’il s’établit « à ce stade » à 173 millions d’euros, a-t-il indiqué. La contribution des mécènes s’est élevée à 26 millions d’euros.

La communauté internationale a adopté à la COP21 un accord par lequel elle s’engage à contenir le réchauffement bien en deçà de 2 degrés par rapport à la période préindustrielle.

© AFP

Media Query: