Commission diesel : les voitures testées ne respectent pas les normes

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

diesel

Un client fait le plein de diesel dans une station essence de Bailleul, le 9 décembre 2014 © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Les 52 modèles testés dans le cadre de la « commission diesel » ne respectent pas les normes de pollution. Les résultats ont été présentés le jeudi 7 avril par l’organisme de certification UTAM-CERAM à la commission indépendante chargée d’évaluer les émissions polluantes de cent diesels commercialisés en France. Les véhicules les quinze marques évaluées, comprenant Peugeot, BMW, ou encore Toyota, dépassent de 2 à 7 fois les plafonds des normes de rejet pour le dioxyde d’azote (NO2) et le dioxyde de carbone (CO2).

Le système de dépollution majoritairement utilisé par les constructeurs lors des tests d’homologation n’est performant qu’entre 17°C et 35°C. Cela explique le dépassement des normes en situation de conduite réelle, lors de laquelle les températures peuvent être plus basses. « Comment se fait-il que ces véhicules ont été homologués ? Vont-ils garder leur homologation ? On est en droit de poser ces questions », déclare Benoît Hartmann, de l’association France Nature Environnement.

La commission a été lancée par la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal après le scandale des logiciels truqueurs de Volkswagen. De 2009 à 2015, la marque avait utilisé des techniques visant à réduire les émissions polluantes de certains de ses diesels lors des tests d’homologation.

Media Query: