Réduire la consommation de viande pour sauver des millions de vie

Publié le : Last updated:

vache

Oreille d’une vache au Salon de l’Agriculture, le 3 mars 2016 à Paris. © AFP / JOEL SAGET

Réduire de moitié la consommation mondiale de viande en 2050 empêcherait 5,1 millions de décès prématurés par an. Une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) a évalué les effets sur la santé et le climat d’un changement de régime alimentaire. Les chercheurs estiment que diminuer de moitié la consommation de viande en 2050 réduirait le taux de mortalité mondial de 6 à 10%. Les économies réalisées seraient comprises entre 10 000 milliards et 31 000 milliards de dollars par an, soit une moyenne de 9 % du PIB mondial de 2050. Pour obtenir ces valeurs, les scientifiques ont pris en compte le prix de la tonne de gaz à effet de serre. « La transition vers une alimentation végétalisée permettrait de réduire jusqu’à 70% des émissions relatives au secteur de l’alimentation d’ici 2050 », estime Marco Springmann, qui a dirigé cette étude. De plus, les problèmes de santé associés à la consommation de viande, tels que les maladies cardio-vasculaires ou les cancers, devraient diminuer et donc coûter moins cher aux systèmes de santé.

Media Query: