Notre-Dame-des-Landes: référendum « au mois de juin » avec « les électeurs du département de la Loire-Atlantique »

Publié le : Last updated:

référendum

Des manifestants bloquent une autoroute au Temple-de-Bretagne lors d’un rassemblement pour protester contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes près de Nantes, le 27 février 2016
© AFP/Archives JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Paris (AFP) – Le référendum local sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu « avant l’été, au mois de juin », et concernera « tous les électeurs du département de la Loire-Atlantique », a indiqué mardi Manuel Valls.

Ce référendum, dont le principe a été annoncé par François Hollande à l’occasion du remaniement gouvernemental le 11 février, sera donc limité aux seuls habitants de la Loire-Atlantique « parce que c’est le département qui est le plus concerné par l’impact, l’impact écologique notamment, en partie économique également, de ce projet », a expliqué le Premier ministre sur RMC.

Également « parce que l’enquête publique a eu lieu sur le département de la Loire-Atlantique, parce qu’il faut faire simple, et le département de la Loire-Atlantique est le plus à même de se prononcer sur le transfert (de l’aéroport nantais) à Notre-Dame-des-Landes », a argumenté M. Valls.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes et favorable au projet, avait plaidé pour que la consultation concerne les habitants de la Loire-Atlantique. Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, s’était de son côté prononcée en faveur d’un référendum élargi aux autres départements de la région.

Sur place, une manifestation d’opposants au projet a rassemblé le 27 février entre 15.000 et 50.000 personnes, selon les chiffres respectifs de la police et des organisateurs.

 

© AFP

Media Query: