COP21: le texte de l’accord sera envoyé dans l’espace

Publié le : Last updated:

COP21 espace

Thierry Mandon (g), secrétaire d’Etat français à la Recherche, et l’astronaute Thomas Pesquet, à Paris le 12 novembre 2015
© AFP KENZO TRIBOUILLARD

Paris (AFP) – L’astronaute Thomas Pesquet, qui doit rejoindre la Station spatiale internationale en novembre 2016, sera chargé d’emporter le texte de l’accord mondial attendu à la Conférence de Paris sur le climat (COP21), a annoncé jeudi Thierry Mandon, secrétaire d’Etat français à la Recherche.

« Nous espérons vivement pouvoir vous remettre le texte de la résolution finale » de la COP 21, « en espérant qu’il y ait texte et adoption », a déclaré M. Mandon lors d’une conférence de presse de l’astronaute français au secrétariat d’Etat à Paris. Il y a encore « beaucoup d’incertitudes » mais « nous avons bon espoir », a-t-il ajouté.

« S’il advenait qu’il y ait texte et qu’il y ait signature, le président de la République (François Hollande) remettrait personnellement » ce texte à l’astronaute avant son voyage, a dit M. Mandon.

M. Mandon a également chargé Thomas Pesquet, 37 ans, astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA), d’emporter un petit drapeau tricolore dans ses bagages. Il le lui a remis lors du point de presse.

« L’environnement est un thème qui me tient à coeur », a déclaré Thomas Pesquet. « Quand ils reviennent de l’espace, les astronautes sont tous un peu changés parce qu’ils ont vu la fragilité de la Terre ». « Nous voulons préserver » la vie sur la planète, a-t-il dit.

« Sur Terre, les ressources sont limitées comme c’est le cas pour nous dans notre vaisseau spatial », a-t-il relevé.

Avec l’Américaine Peggy Whitson, « vétéran » de l’espace, et un cosmonaute russe, Thomas Pesquet embarquera à bord d’un vaisseau spatial Soyouz qui sera lancé le 15 novembre depuis Baïkonour, au Kazakhstan. Sa mission à bord de l’ISS doit durer six mois.

La conférence mondiale sur le climat, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre près de Paris, vise à limiter le réchauffement climatique.

 

© AFP

Media Query: