Climat: « de bonnes conditions » pour un accord à Paris en décembre

Publié le : Last updated:

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal lors d'une conférence de presse à Paris le 30 septembre 2015 © AFP/Archives Eric Piermont

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal lors d’une conférence de presse à Paris le 30 septembre 2015
© AFP/Archives Eric Piermont

Paris (AFP) – La ministre de l’Ecologie et de l’Energie Ségolène Royal a estimé mardi que la signature d’un accord international à Paris en décembre pour lutter contre le réchauffement climatique se présente « dans de bonnes conditions » même si des efforts restent à faire pour rester sous les 2 degrès.

« L’enjeu de l’accord se présente dans de bonnes conditions parce que la plupart des pays ont désormais apporté leur contributon », a affirmé Ségolène Royal à l’occasion du salon World Efficiency à Paris.

« Contrairement à ce que l’on craignait au départ, on voit que d’après les calculs des organisations non gouvernementales, des scientifiques et des climatologues, la traduction des engagements nationaux aboutit à un réchauffement climatique entre 2,5 et 2,7 degrès alors qu’on craignait que ça ne dépasse les 3 degrès », a ajouté la ministre.

A moins de deux mois de la conférence internationale sur le climat (COP 21), qui réunira les représentants de 195 pays pour sceller un accord mondial sur le réchauffement climatique, plus de 145 nations ont remis leurs engagements à l’ONU.

Ce groupe représente près de 87% des émissions mondiales actuelles et inclut les principaux émetteurs (Chine, Etats-Unis, Union européenne, Inde, Russie).

Si cet effort « n’est pas suffisant », a-t-elle reconnu, il crée selon elle « une dynamique qui va s’accélérer ».

Le salon World Efficiency qui tient sa première édition à Paris rassemble des entreprises et porteurs de solutions pour une économie plus sobre en consommation de ressources naturelles et d’énergie.

 

© AFP

Media Query: