COP21: le clip décalé de Nicolas Hulot fait un carton sur YouTube et Facebook

Publié le : Last updated:

Paris (AFP) – Le clip décalé de Nicolas Hulot pour faire connaître les enjeux de la conférence internationale sur le climat fin 2015 à Paris (COP21) figurait jeudi, vingt-quatre heures après sa mise en ligne, parmi les vidéos les plus regardées sur YouTube et Facebook.

Cette vidéo de cinq minutes (Osons), dans laquelle le militant écologiste apparaît au côté des humoristes français parmi les plus populaires sur internet, avait été vue plus de 650.000 fois sur YouTube jeudi après-midi et près de 4 millions de fois sur la page Facebook de la Fondation Hulot.

« Le succès est tel depuis hier que notre serveur a du mal à suivre et nous nous en excusons », a indiqué à l’AFP Matthieu Orphelin. Les internautes sont invités dans ce clip et sur la page à signer la pétition « Chefs d’Etat, osez » pour exiger un accord mondial ambitieux sur le climat fin 2015 à Paris.

Sur YouTube, « Break the internet – Nicolas Hulot » figurait jeudi à la 2e place des clips les plus populaires de la chaîne, derrière « Générateur de WTF » réalisé par Squeezie, lui vu plus d’1,4 million de fois, également en un jour.

En 3e position arrivait une vidéo signée du même Squeezie et de Cyprien, un autre humoriste star sur YouTube, avec plus de 540.000 vues en 24 heures pour « The Nathan drake collection » .

Des jeunes talents du collectif Golden Moustache et d’autres figures très populaires sur internet (Studio Bagel, Madmoizelle, etc.) ont réalisé ce clip pour sensibiliser les jeunes aux enjeux climatiques.

« Les jeunes seront les bénéficiaires ou les victimes d’un échec ou d’une réussite à Paris et même s’ils n’ont pas provoqué cette situation, s’ils ont quotidiennement des difficultés concrètes, il ne faut pas qu’ils se tiennent à distance des enjeux sur le climat », a expliqué à l’AFP Nicolas Hulot.

La vidéo s’appuie beaucoup sur le décalage entre le discours classique d’un défenseur de l’environnement et le ton des vidéos humoristiques qui font un tabac parmi les jeunes.

« Ils ont leurs codes, leurs modes d’expression, leurs référents, c’est pour cela que je me suis prêté au jeu », a confié celui qui est conseiller spécial de François Hollande pour la protection de la planète.

© AFP

 

Media Query: