Les otaries s’échouent sur les côtes californiennes à un rythme alarmant

Publié le : Last updated:

otaries

Une otarie adulte échouée sur le sable sur la plage de Laguna Beach, en Californie, le 30 mars 2015
© AFP/Archives Robyn BECK

Los Angeles (AFP) – Les otaries de Guadeloupe, une espèce en voie de disparition, s’échouent sur les côtes de Californie pour y mourir à un rythme anormalement élevé, ont alerté mardi les organisations de protection des animaux.

L’organisation NOAA Fisheries a sonné l’alarme la première sur une « mortalité inhabituelle » de cette espèce protégée d’otaries à fourrure brune.

Leur population est estimée à environ 15.000 et depuis janvier, environ 80 otaries à fourrure se sont échouées sur la côte de Californie, soit huit fois plus que d’ordinaire, constate le Centre des mammifères marins (TMMC).

Environ la moitié d’entre elles y sont mortes et le TMMC en a soigné 33.

Cette nouvelle alerte s’ajoute à celle donnée il y a quelques mois sur les lions de mer, qui se sont échoués également à un rythme anormal sur les côtes californiennes.

« Les conditions sont anormales dans le Pacifique depuis deux ans », notamment à cause d’un réchauffement de la température de l’eau. Elles provoquent « des changements significatifs dans les schémas de déplacements des poissons dont s’alimentent les otaries de Guadeloupe et les lions de mer », conclut le TMMC.

 

© AFP

Media Query: