Un ouistiti et un singe capucin volés dans un zoo des Bouches-du-Rhône

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

vol zoo

Un singe capucin le 28 août 2014 à Caceres au Brésil
© AFP/Archives Nelson Almeida

Marseille (AFP) – Un ouistiti et un jeune capucin, deux espèces de singes protégées, ont été volés au zoo de la Barben (Bouches-du-Rhône), à une cinquantaine de km au nord-ouest de Marseille, a-t-on appris lundi auprès de la direction.

« Les portes de leurs écuries de nuit », les petites maisons où les singes s’abritent, « ont été fracturées dans la nuit de vendredi à samedi, a précisé à l’AFP le directeur d’exploitation du parc zoologique, Frédéric Provençal.

Si ces animaux, des singes brésiliens habitués à vivre « au sein de groupes familiaux très hiérarchisés » et qui « suivent un régime alimentaire très spécifique » élaboré dans des laboratoires, ne sont pas retrouvés, « le risque majeur, c’est qu’ils meurent », a-t-il ajouté.

Chacun de ces animaux, un capucin brun né en juin 2014 au zoo et un ouistiti à pinceaux blancs, mesure environ 20 centimètres. Ils sont munis de puces électroniques qui permettent de les identifier.

« Nous sommes en colère et surtout inquiets pour l’avenir de ces animaux, c’est pourquoi nous demandons à toute personne ayant des informations pouvant nous aider à les retrouver de nous contacter », écrit sur son site internet la direction du zoo, qui a porté plainte.

« Ce sont des animaux protégés, dont la détention est très réglementée », rappelle le zoo. Le ouistiti à pinceaux blancs, notamment, est protégé par les conventions internationales (Cites), et sa vente est soumise à un permis spécial.

Avec 700 animaux de 130 espèces présentés sur un terrain de 33 hectares, le zoo de la Barben est l’un des plus vastes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

© AFP

Media Query: