Le bébé panda né à Washington est un mâle

Publié le : Last updated:

panda

Photo diffusée par le Smithsonian National Zoo de Washington et le Conservation Biology Institute montrant le panda géant Mei Xiang avec son bébé
© SMITHSONIAN NATIONAL ZOO/AFP Handout

Washington (AFP) – Le bébé panda géant né à Washington est un mâle et son géniteur est le panda du zoo ont annoncé vendredi les responsables de l’institution, près d’une semaine après la naissance du plantigrade dont le frère jumeau est mort mercredi d’une pneumonie.

Le panda, qui n’a pas encore de nom, « est un mâle et son père est Tian Tian » le panda géant du zoo de Washington, a annoncé la biologiste Nancy Rotzel McInerney, levant le voile sur l’ascendance de l’animal dont la mère avait été inséminée avec le sperme de deux mâles différents.

Le nouveau-né se porte bien, pèse désormais 167 grammes et pousse les couinements de rigueur pour attirer l’attention de sa mère Mei Xiang, qui s’en occupe « avec succès », ont ajouté les scientifiques du zoo.

Les test ADN ont permis d’identifier que le second bébé mort mercredi était aussi le fruit de l’insémination artificielle du sperme de Tian Tian en avril dernier.

« Dans la nature, les pandas donnent naissance à des jumeaux dans 50% des cas », a souligné Brandie Smith, une adjointe au directeur du zoo, mais il est compliqué pour les femelles de subvenir aux besoins des nouveaux-nés.

Mei Xiang ne parvenant pas à s’occuper des deux bébés à la fois, l’équipe des soigneurs prenait alternativement chaque panda pendant que l’autre restait avec la mère.

Le plus petit des deux –qui pesait 86,3 grammes à la naissance– peinant à prendre du poids, les soigneurs s’étaient résolus à l’alimenter par biberons et par sonde, « des techniques qui présentent des risques », selon le zoo.

Le bébé a succombé à une pneumonie d’aspiration survenue lorsque « le lait passe dans le système respiratoire, créant une infection », a expliqué le biologiste Pierre Comizzoli.

Comme leur grande sœur Bao Bao, qui vient de fêter ses deux ans, les nouveaux-nés ont déclenché une véritable panda mania, notamment via la caméra filmant en permanence l’enclos de Mei Xiang.

Dans les deux jours ayant suivi la naissance des jumeaux, la « Panda Cam » a reçu plus d’un million de visites qui ont saturé le site à plusieurs reprises, selon le zoo.

Le bébé ayant survécu se verra attribuer un nom d’ici une centaine de jours, mais les visiteurs ne pourront pas le voir avant le mois de janvier, a prévenu le zoo dont l’entrée est gratuite.

Le petit ne cohabitera pas avec sa grande sœur en raison des risques d’agressions et de consanguinité, a ajouté Brandie Smith, mais les deux pandas pourront à l’occasion se voir et se renifler.

Mei Xiang et Tian Tian, parents de trois bébés ayant survécus depuis leur arrivée à Washington en 2000, sont prêtés par la Chine en vertu d’un accord qui court jusqu’à fin 2015.

Leurs descendants sont aussi la propriété de la République populaire et doivent être rendus à la Chine, ce qui devrait être le cas de Bao Bao quand elle aura quatre ans.

 

© AFP

Media Query: