Plaidoyer d’Obama pour les énergies renouvelables, créatrices d’emplois

Publié le : Last updated:

renouvelables

Le Président Barack Obama au Sommet sur les énergies propres à Las Vegas (Nevada, ouest) le 24 août 2015
© AFP JIM WATSON

Las Vegas (Etats-Unis) (AFP) – Le président américain Barack Obama s’est livré lundi à un long plaidoyer en faveur des énergies renouvelables qui permettent de « créer des emplois » et de répondre à la « menace » du changement climatique.

« Nous savons que nous avons le pouvoir, le dynamisme et la créativité pour résoudre un problème difficile tout en nous assurant que les moteurs de l’économie fonctionnent », a déclaré M. Obama à l’occasion d’un Sommet sur les énergies propres à Las Vegas (Nevada, ouest).

Présentant une série de mesures visant à encourager la production et l’utilisation d’énergie solaire, M. Obama a insisté sur les progrès accomplis, soulignant que les Etats-Unis figuraient au premier rang mondial sur l’énergie éolienne.

« Pendant des décennies, on nous a dit que basculer vers les énergies renouvelables n’était pas viable économiquement. Ce n’est plus vrai aujourd’hui », a-t-il lancé, soulignant que le solaire n’était « plus réservé aux seuls défenseurs de l’environnement ».

En dépit d’une progression spectaculaire au cours des cinq dernières années, l’énergie solaire occupe toujours une place très modeste dans le mix énergétique américain.

En 2014, les énergies renouvelables ont représenté 13% de la production d’électricité des Etats-Unis. Sur ce total, environ la moitié provient de l’hydroélectricité, un tiers de l’éolien et 3% seulement du solaire.

Le charbon reste une composante essentielle du paysage énergétique américain. Les centaines de centrales à charbon réparties sur le territoire fournissent 39% de l’électricité du pays, loin devant le gaz naturel (27%) et le nucléaire (19%).

M. Obama a présenté début août un plan visant à réduire de 32% d’ici 2030 (par rapport à 2005) les émissions de CO2 des centrales électriques, qui devrait entraîner la fermeture de nombre de centrales à charbon vétustes.

 

© AFP

Media Query: