Grande-Bretagne: feu vert au projet de « super égout » londonien

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

égouts londre

Le Prince Charles (C) visite le Lee Tunnel construit pour marquer le 150e anniversaire des égouts londoniens, le 18 février 2015 dans l’est de Londres
© POOL/AFP Christopher Pledger

Londres (AFP) – Un projet de « super égout » londonien d’une valeur de 4,2 milliards de livres (5,8 milliards d’euros) a reçu le feu vert des autorités lundi et des contrats ont aussitôt été attribués à plusieurs consortiums.

Le projet, officiellement baptisé « Thames Tideway Tunnel », a obtenu l’autorisation du régulateur britannique de secteur de l’eau (Ofwat) et sa construction pourra ainsi débuter l’an prochain, a annoncé Thames Water, la compagnie d’eau du grand Londres.

Celle-ci a aussitôt annoncé les contrats pour trois sections du tunnel, qui fera 25 km au total.

La section ouest a été attribuée à la coentreprise regroupant les groupes britanniques de construction et de génie civil BAM Nuttall, Morgan Sindall et Balfour Beatty.

Selon ce dernier, le contrat attribué au trio atteint une valeur de 416 millions de livres (573 millions d’euros).

La section centrale – qui est aussi la plus longue – a été confiée à la coentreprise de l’espagnol Ferrovial et du britannique Laing O’Rourke, qui estime le contrat à 746 millions de livres (un peu plus de 1 milliard d’euros).

Enfin, la section est du tunnel a été attribuée au britannique Costain (40%) avec les français Vinci Construction Grands Projets (40%) et Bachy Soletanche (20%), une autre filiale de Vinci.

Costain a évalué le contrat à 605 millions de livres (833 millions d’euros) pour la coentreprise.

Pour les deux filiales de Vinci, ce projet est la suite du « Lee Tunnel » qu’elles construisent actuellement à l’est de la capitale britannique depuis janvier 2010.

Le lot emporté par Vinci porte plus particulièrement sur la construction de deux sections de tunnel, un tunnel principal de 5,5 km et un deuxième de 4,6 km, situés entre 45 et 65 m de profondeur.

Le projet comprend également la réalisation de cinq puits de grandes dimensions, des travaux maritimes dans la Tamise, des structures de connexions avec le système existant de collecte des eaux et des lots électromécaniques. Une phase d’optimisation doit débuter « immédiatement » et le démarrage des travaux sur site est prévu courant 2016, pour une livraison en 2023, précise Vinci.

Le Thames Tideway Tunnel est un mégaprojet de renforcement et de modernisation du réseau d’égouts de la capitale britannique, afin d’éviter que les eaux usées non traitées ne soient déversées dans la Tamise.

Selon le gouvernement britannique, le projet doit générer plus de 9.000 emplois mais aussi protéger l’environnement.

« L’annonce d’aujourd’hui (lundi) nous permet d’avancer finalement dans la modernisation du système d’égouts vieillissant de Londres. Au XXIe siècle, la ville la plus dynamique du monde ne devrait pas avoir un fleuve pollué par les égouts à chaque fois qu’il y a des pluies importantes », a déclaré Elizabeth Truss, la ministre de l’Environnement.

Selon Thames Water, la facture supplémentaire pour l’usager sera de 20 à 25 livres supplémentaires par an, bien moins que les estimations initiales.

© AFP

 

Media Query: