Depuis le 13 aout 2015, l’humanité vit à crédit sur ses ressources naturelles

Publié le : Last updated:

overshoot day

Décharge de Mbeubeuss dans le quartier de Malika à Dakar, Sénégal (14°48’ N – 17°19’ O). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

A partir d’aujourd’hui, d’après l’ONG Global Footprint Network, l’humanité épuise ses réserves de ressources naturelles pour l’année. Chaque année, la date de l’overshoot day avance. Au début des années 2000, le jour du dépassement était en octobre. Cette date symbolise le fait que les êtres humains consomment les ressources naturelles plus rapidement qu’elles se régénèrent.

« L’humanité a épuisé tout son budget naturel pour l’année entière en 8 mois avec la séquestration du carbone comptant pour moitié à notre demande en services rendus par la nature », écrit l’ONG dans un communiqué de presse. Cette ONG établit depuis des années l’empreinte écologique qui mesure la pression de la consommation et des modes de vie sur l’écosystème. Son président Mathis Wackernagel résume la situation : « A elle seule, l’empreinte carbone a plus que doublé de 1963 à 1970, période à laquelle nous sommes entrés dans une surexploitation des ressources de la planète. Elle demeure l’élément connaissant la plus grande progression dans le calcul de l’écart entre notre empreinte écologique et les capacités de notre planète ». Il insiste sur le rôle des négociations actuelles sur le climat qui devraient aboutir sur un accord de réduction des émissions de gaz à effet de serre en décembre à Paris.

« A quatre mois de la fin de la Conférence Paris Climat 2015, le WWF appelle les gouvernements à se mobiliser pour arrêter les modalités et les engagements d’un plan d’urgence pour la période 2015-2020. C’est la seule voie possible s’il on veut contenir le réchauffement en dessous de 2°C et ainsi limiter les impacts du changement climatique sur la planète et l’humanité », explique Diane Simiu, Directrice des programmes du WWF France.

Media Query: