Quatorze bisons d’Europe trouvent un havre de paix dans les Carpates roumaines

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

bison d'europe

Un bisons est relâché d’un camion à Magura Zimbrilor, à une vingtaine de km d’Armenis, dans les Carpates méridionales roumaines, le 12 juin 2015
© AFP DANIEL MIHAILESCU

Armenis (Roumanie) (AFP) – Quatorze bisons d’Europe, une espèce qui a frôlé l’extinction au XXe siècle, ont été réintroduits vendredi dans les Carpates méridionales roumaines, à proximité de la commune d’Armenis (sud-ouest), a constaté une journaliste de l’AFP.

Il s’agit d’une des plus importantes réintroductions de bisons en Europe.

« C’est le mammifère terrestre le plus grand d’Europe, très menacé. Il y a moins de bisons en Europe que des rhinocéros noirs en Afrique, c’est donc une priorité pour l’Europe d’avoir cette espèce de nouveau dans la nature », a déclaré à l’AFP Wouter Helmer, directeur de la conservation au sein de l’association Rewilding Europe.

Donnés par des parcs animaliers de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et de France, ces géants à la toison brune ont été lâchés dans un domaine de 15 hectares, dans les monts Tarcu.

L’année dernière, dix-sept de leurs pairs avaient déjà été relâchés dans cette même zone.

La maladie de la « langue bleue » en avait tué trois quelques mois après leur arrivée, mais les autres « se sont parfaitement adaptés » à leur nouvel habitat et seront laissés en liberté samedi dans une zone sauvage s’étalant sur 59.000 ha, a indiqué le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Les nouveaux venus devraient les rejoindre à l’automne, à l’issue d’un processus de réadaptation à la vie sauvage, selon la même source.

Baptisé le « roi des forêts », le bison européen avait disparu des Carpates roumaines en 1762.

Le projet de WWF et de Rewilding Europe est de créer dans cette zone une population stable de 185 bisons d’ici 2019 et de 500 bisons d’ici 2025.

Décimé par la chasse et la déforestation, le bison d’Europe n’a survécu que grâce à un programme de reproduction des derniers survivants maintenus en captivité.

Ils seraient aujourd’hui plus de 5.000 dans toute l’Europe, selon le Centre de conservation du bison européen situé à Varsovie.

Mais seulement 3.400 d’entre eux vivent en liberté ou semi-liberté.

La plus grande population de bisons se trouve en Pologne (près de 1.400 animaux) notamment dans la forêt primaire de Bialowieza, située près de la frontière avec le Belarus.

© AFP

Media Query: