La RATP va tester des bus écologiques

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

bus écologique

L’ex-PDG du groupe, Pierre Mongin, avait annoncé début 2014 son projet d’avoir, d’ici 2025, un réseau de bus « 100% vert » en Ile-de-France. Aujourd’hui, 97% des bus RATP roulent au diesel.
© AFP/Archives Jean-Pierre Muller

Milan (AFP) – La RATP lancera en 2017 des appels d’offres pour remplacer ses autobus diesel d’Ile-de-France par de l’électrique et du biogaz, après avoir testé pendant deux ans différentes technologies de bus électriques sur son réseau.

Les appels d’offres visant à convertir d’ici 2025 les 4.500 bus de la flotte francilienne de la RATP seront lancés en 2017, mais d’ici là, le groupe veut « tester toutes les technologies », a détaillé mardi à la presse Marie-Claude Dupuis, directrice des bus à la RATP, lors du salon de l’Union internationale des transports publics (UITP) à Milan (nord).

Trois constructeurs (Ebusco, Yutong et Solaris) prêteront, à partir de septembre, un bus chacun, qui sera mis en circulation.

Par ailleurs, la vingtaine de bus électriques achetés au groupe Bolloré seront en circulation à partir de 2016, permettant d’avoir une première ligne composée exclusivement de bus électriques.

En 2020, « on aura éradiqué la moitié des bus diesel du parc », a souligné Marie-Claude Dupuis.

La nouvelle patronne de la RATP, Élisabeth Borne, a souligné qu’il s’agissait de « redonner une image de transport propre au bus ».

« Aujourd’hui, on tourne un peu en rond », a-t-elle ajouté, estimant que les transporteurs regrettent qu’il n’existe pas d’offre et les constructeurs disant qu’il n’y a pas de marché.

Car, si l’offre est aujourd’hui restreinte, « le secteur bouge beaucoup », affirme Mme Dupuis. Pour la RATP, « le challenge, c’est d’avoir 250 kilomètres d’autonomie en 2025. Le tout à un prix acceptable ».

Un bus électrique se vend environ 500.000 euros, le double d’un bus diesel.

Pour Marie-Claude Dupuis, « il faut absolument que les prix baissent. Cela ira vite avec l’effet de série, aujourd’hui les constructeurs les fabriquent à l’unité ».

L’ex-PDG du groupe, Pierre Mongin, avait annoncé début 2014 son projet d’avoir, d’ici 2025, un réseau de bus « 100% vert » en Ile-de-France, électrique à 80%, au biogaz pour le reste. Aujourd’hui, 97% des bus RATP roulent au diesel.

Depuis 2014, les bus commandés sont tous hybrides, « une solution transitoire » pour Marie-Claude Dupuis.

La RATP compte sur ces expérimentations pour affiner le montant de l’achat et de l’adaptation des centres de maintenance: « il est trop tôt pour annoncer des coûts. Ce ne sera acceptable que si le coût est acceptable pour le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France, qui participe au financement, ndlr) et la RATP », a souligné la directrice du réseau bus.

 

© AFP

Media Query: