Mozambique: la moitié des éléphants décimés en cinq ans

Publié le : Last updated:

elephants

Des éléphants au Mozambique en 2001
© APOOL/AFP/Archives Themba Hadebe

Maputo (AFP) – Le nombre d’éléphants a été divisé par deux en cinq ans au Mozambique à cause du braconnage pour l’ivoire, selon un comptage de l’ONG américaine Wildlife Conservation Society (WCS).

« Le dernier comptage montre une baisse dramatique de 48% du nombre d’éléphants dans les cinq dernières années, passant de 20.000 à 10.300 éléphants. Cette baisse est due au braconnage effréné qui vise les populations d’éléphants les plus importantes », a affirmé WCS dans un communiqué envoyé mardi à l’AFP.

Menée par WCS pour le compte du gouvernement, le comptage des éléphants a été réalisé par avion sur un échantillon de 10% du territoire, à partir duquel les chiffres ont été extrapolés.

WCS estime également que 95% des éléphants décimés l’ont été dans la partie nord du Mozambique, frontalière avec la Tanzanie, où la population d’éléphants est passée de 15.400 à 6.100 individus.

Sur l’ensemble du continent africain, on estime à 30.000 le nombre d’éléphants illégalement abattus chaque année pour alimenter le commerce d’ivoire, essentiellement à destination de la Chine et d’autres pays d’Asie.

Il reste 470.000 éléphants d’Afrique sauvages, selon un comptage de l’ONG Elephants Without Borders (EWB).

Media Query: