Ondes électromagnétiques: l’ANFR lance une consultation publique

Publié le : Last updated:

ondes electromagnétiques

Des techniciens mesurent les émissions d’ondes électromagnétiques près d’une antenne de téléphonie mobile, le 30 janvier 2013 à Paris
© AFP/Archives Martin Bureau

Paris (AFP) – L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a annoncé jeudi le lancement d’une consultation publique, ouverte jusqu’au 15 juin, afin de faire évoluer le protocole de mesure de l’exposition des individus aux ondes électromagnétiques.

« Dans le cadre de ses missions, l’ANFR veille au respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques qui sont fixées par un décret », rappelle dans un communiqué l’agence, qui se doit d’actualiser le protocole de mesure en fonction des évolutions technologiques.

Alors que la dernière version du protocole de mesure avait été publiée au Journal Officiel en août 2011, la modification récente d’une norme européenne rend nécessaire une actualisation, « en particulier pour mieux évaluer le niveau d’exposition à puissance maximale des réseaux de téléphonie mobile 4G et pour permettre la mesure des ondes émises par les réseaux locaux sans fil, en prenant en compte toutes les versions du Wifi ».

« En outre, dans un souci d’amélioration de la qualité des résultats, il est proposé que l’évaluation maximale par extrapolation de l’exposition soit fondée sur des coefficients réels, correspondant aux antennes qui desservent la zone où la mesure est réalisée » et non plus sur un coefficient moyen au niveau national, précise l’ANFR.

Pour y parvenir, les quatre opérateurs présents en France seront donc associés à ce nouveau dispositif, censé renforcer la fiabilité des mesures.

A l’issue de la consultation publique, une synthèse des réponses sera publiée sur le site internet www.anfr.fr, préalablement à l’entrée en vigueur du nouveau protocole.

L’ANFR gère le dispositif national de mesure des champs électromagnétiques qui permet à toute personne de demander gratuitement une mesure, aussi bien dans les locaux d’habitation que dans les lieux accessibles au public.

Elle contrôle également le DAS (Débit d’absorption spécifique) des terminaux mobiles qui sont mis en vente sur le marché français.

9 AFP

 

Media Query: