Afrique du Sud: 4 braconniers de rhinocéros condamnés à 15 ans de prison

Publié le : Last updated:

braconniers

Un rhinocéros dans une ferme près de Vaalwater, dans le nord de l’Afrique du Sud, le 17 mars 2015
© AFP Stefan Heunis

Johannesburg (AFP) – Quatre hommes ont été condamnés mercredi à quinze ans de prison chacun pour braconnage de rhinocéros dans le célèbre parc national Kruger, en Afrique du Sud, a rapporté l’agence News24.

« La société étant contre l’abattage des rhinocéros, elle attend que la Cour donne des peines qui dissuaderont d’autres personnes de commettre des infractions similaires, afin de l’empêcher », a relevé le juge André Geldenhuys.

Les quatre hommes âgés de 26 à 31 ans, qui viennent de villages de la région (située dans le nord-est du pays), ont été reconnus coupables d’entrée illégale dans le parc, chasse illégale et possession illégale d’armes et de munitions.

Pas moins de 53 armes à feu, 228 munitions, 42 haches, 9 véhicules et 20 cornes de rhinocéros ont été saisies lors de leur arrestation, a détaillé la procureure Isbet Erwee.

L’Afrique du Sud, qui compte le plus grand nombre de rhinocéros (environ 20.000 individus, soit 80% de la population mondiale), est confrontée à une explosion du braconnage.

Selon des chiffres du gouvernement –qui n’a pas publié de statistiques plus récentes–, 1.215 animaux y ont été tués en 2014, soit une augmentation de 21% par rapport à l’année précédente. Plus des deux tiers d’entre eux, 827 rhinos, ont été braconnés dans le seul parc national Kruger.

Des spécialistes estiment en outre que les chiffres des autorités sous-estiment la réalité, de nombreuses carcasses échappant au macabre recensement des Rangers.

Le massacre de cette espèce parmi les plus emblématiques du continent africain est dû à une forte demande pour sa corne (composée de kératine, comme les ongles humains) en Asie, où lui sont attribuées des vertus médicinales, jamais établies scientifiquement.

© AFP

Media Query: