Plan anti-pollution à Paris: réactions sceptiques du centre et de la droite

Publié le : Last updated:

Plan anti-pollution à Paris

La maire de Paris veut la fin du diesel à Paris en 2020 et rendre le centre de la capitale semi-piétonnier
© AFP/Archives Francois Guillot

Paris (AFP) – « Surprenant revirement » pour le centre, « opération de communication » pour la droite: les groupes d’opposition au Conseil de Paris ont réagi avec scepticisme dimanche aux propositions anti-pollution développées par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Qualifiant la semi-piétonisation du centre de la capitale, proposée par Mme Hidalgo dans une interview au Journal du dimanche (JDD), d' »heureuse initiative », le porte-parole du groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Yann Wehrling, y voit pourtant un « beau revirement » de la part de la maire socialiste.

Dans un communiqué, M. Wehrling affirme que « la circulation à pied » était « un axe majeur » des propositions de son camp « lors des dernières élections municipales. »

« Après les zones de restriction de circulation (ZAPA) dont la maire ne voulait pas entendre [parler] et qu’elle envisage finalement aujourd’hui, voilà que la semi-piétonisation trouve enfin grâce à ses yeux… », écrit l’élu, qui ajoute que la maire « s’expose à la question de sa crédibilité. »

Le groupe UMP, lui aussi, « se félicite qu’Anne Hidalgo se rallie aujourd’hui à (ses) propositions », et annonce dans un communiqué qu’il va proposer un vœu visant à « interdire l’accès de Paris aux autocars de tourisme les plus polluants. »

« Nous ne doutons pas que Mme Hidalgo votera ce vœu, à moins que ses annonces d’aujourd’hui ne se résument à une opération de communication ? Car on peut constater depuis le mandat de la nouvelle maire de Paris que la communication prend souvent le pas sur les mesures réelles », estime le groupe dans ce communiqué. Il assure aussi qu »‘en juin 2014, près de 40% de la flotte municipale fonctionnait au diesel », contrairement à ce qu’affirme la maire.

Anne Hidalgo a annoncé dimanche son intention de rendre « semi-piétonnier » le centre de la capitale française et d’interdire d’ici à la fin de son mandat la circulation des véhicules diesel dans toute la ville.

© AFP

Media Query: