Charbon: Société Générale se retire du projet minier Alpha Coal en Australie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

charbon

Association de militants écologistes manifestant devant une filiale de la Société générale, banque qui soutient financièrement le projet minier Alpha Coal en Australie, le 2 juin 2014 à Bayonne
© AFP/Archives Nicolas Mollo

Paris (AFP) – La banque française Société Générale a décidé de suspendre son mandat de conseil dans le projet minier australien Alpha Coal, contesté par des associations écologistes, a-t-elle annoncé vendredi dans une déclaration.

« Dans le contexte du retard du projet Alpha Coal, Société Générale a décidé, en accord avec (le promoteur) GVK-Hancock, de suspendre son mandat. La banque n’est donc plus impliquée dans le projet », a indiqué le groupe.

Alpha Coal est un vaste projet minier en Australie, situé près de la Grande barrière de corail, dans l’Etat du Queensland (est). Selon Greenpeace, ce site se classera parmi les dix plus grands émetteurs mondiaux de dioxyde de carbone lorsqu’il atteindra sa capacité maximale.

En raison de son mandat de conseil, Société Générale avait vu une de ses agences à Pau être occupée lundi par dix-sept militants écologistes.

Dans un communiqué commun le mouvement basque, Bizi ! avec les ONG Attac France et Les amis de la terre saluent « l’abandon de cette +bombe climatique+ dont le développement aurait été à l’origine de l’émission de 1,8 milliards de tonnes de CO2 compromettant de façon irréversible les efforts pour limiter le réchauffement de la planète ».

Les associations souhaitent, après « cette victoire citoyenne », que le projet soit « définitivement abandonné par ses promoteurs australiens et indiens ».

En mai, une trentaine de militants du mouvement altermondialiste basque Bizi! avaient déjà occupé une agence de la banque à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), avant d’être délogés par la police. Ils réclamaient alors le retrait immédiat de Société Générale du projet Alpha Coal.

© AFP

 

Media Query: