Polynésie: saisie de 93 kg de viande de tortue, une espèce protégée

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

viande de ortue

De la chair de tortue congelée, trouvée par les douanes françaises le 14 novembre 2014 dans la voiture de deux hommes
© Douanes françaises/AFP

Papeete (AFP) – Le service des douanes en Polynésie a annoncé avoir saisi 93 kg de viande de tortue, une espèce protégée par la Convention de Washington ainsi que par une délibération de l’Assemblée de cette collectivité française du Pacifique.

« Cela représente entre deux et trois tortues », a indiqué à l’AFP l’adjoint au directeur régional du service, Bruno Hamon.

Les douaniers ont fait cette découverte vendredi lors d’un contrôle inopiné dans le port de Papeete.

Ils ont mis la main sur « une tortue congelée entière » placée dans une glacière.

Sur l’un des deux individus interpellés, âgés d’une quarantaine d’années, des traces de méthamphétamine ont été décelées, ce qui a conduit à procéder à une perquisition de son domicile.

Au cours de celle-ci, de la viande de tortue, prisée des Polynésiens, a été une nouvelle fois mise au jour, portant le poids total à 93 kg. Une carabine 22 long rifle ainsi que 181 perles noires et 545 keishis (perles sans cœur) ont également été saisis.

Selon Bruno Hamon, le kg de viande de tortue est vendu localement, au marché noir, à un prix avoisinant les 40 euros. « Ces tortues ont été probablement livrées par des goélettes qui étaient, peut-être, en provenance de l’archipel des Tuamotu-Gambier ».

Le parquet de Papeete a demandé, avant que la marchandise ne soit détruite, de procéder à des prélèvements « pour constituer une sorte de base de données de traçabilité des espèces qui font l’objet de contrebande ».

Les deux contrevenants encourent, pour infraction à la législation sur les espèces protégées et détention de marchandise prohibée, une peine de trois ans de prison ferme, une forte amende et la saisie du matériel ayant permis la commission des faits. Le service des douanes entend demander à leur encontre une amende d’environ 8.300 euros.

Des saisies de viande de tortue sont régulièrement réalisées en Polynésie.

En février 2012, deux hommes et une femme avaient été condamnés à Papeete à six mois de prison avec sursis pour avoir pêché de multiples tortues pour un poids de chair de 123 kg. Leur bateau et leur véhicule avaient été confisqués.

© AFP

Media Query: