Les espaces verts, source de bien-être

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

jardins d'entreprises

Une étude américaine montre qu’un environnemnent de travail connecté à la nature améliore la performance du salarié et qu’il réduit jusqu’à 10% l’abstentéisme. Ici Michelle Obama dans le jardin qu’elle a aménagé à la Maison Blanche le 29 octobre 2009
© AFP/Archives Tim Sloan

Deux études scientifiques publiées récemment montrent que les espaces verts influent positivement sur la santé mentale et physique des êtres humains.

Selon une première étude, publiée dans la revue Environnemental science & Technology, les personnes ayant déménagé dans des milieux urbains plus « verts » voient leur moral augmenter de manière significative durant les 3 années qui ont suivi leur déménagement. A l’inverse, pour les personnes ayant déménagé dans des milieux urbains moins « verts », une baisse de moral a été détectée dans l’année suivant le déménagement.

Une seconde étude, publiée dans la revue Environmental Health Perspective, et menée par l’université Colombie-Britannique de Vancouver, affirme que les bébés sont en meilleure santé dans les villes dites « vertes ». Selon ces travaux, le niveau de végétation dans l’environnement de la mère influe directement sur sa santé et celle de son enfant pendant la grossesse. Les chercheurs ont en effet constaté que lorsque l’indice du taux de végétation d’une zone urbaine  augmente de 0,1, le nourrisson pèse en moyenne 20,6 grammes de plus et a moins de risque de naître prématurément.

Pour Catherine Muller, présidente l’Union Nationale des entrepreneurs du paysage (UNEP), la conclusion est claire : « Ces études démontrent une nouvelle fois la nécessité d’encourager et de multiplier l’aménagement d’espaces verts dans les villes. Ce constat est largement partagé par les Français qui sont 9 sur 10 à assurer « ne pas pouvoir se passer du contact avec le végétal » dans leur vie quotidienne ».

 

Media Query: