Bruxelles approuve le projet de centrale nucléaire EPR d’EDF en Grande-Bretagne

Publié le : Last updated:

EPR EDF

Les travaux de la centrale EPR nouvelle génération de Flamanville, Manche, le 19 février 2014
© AFP/Archives Charly Triballeau

Bruxelles (AFP) – La Commission européenne a donné mercredi son accord au projet de construction au Royaume-Uni d’une centrale nucléaire EPR de nouvelle génération par EDF.

Au cours de l’enquête, Londres « a accepté de modifier substantiellement les termes de financement du projet », ce qui permettra d’éviter « tout effet de distorsion de concurrence », a expliqué la Commission.

Ce projet de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l’Angleterre, par EDF allié aux chinois CGN et CNNC, aura un coût de construction d’environ 31 milliards d’euros, selon les chiffres de la Commission.

Il s’est heurté à une forte résistance de groupes de défense de l’environnement, des Verts et de plusieurs Etats membres de l’UE. L’Autriche a notamment annoncé fin septembre qu’elle attaquerait devant la Cour de justice de l’UE toute décision de la Commission autorisant les aides du gouvernement britannique.

Vienne redoute que cette autorisation relance la filière nucléaire en Europe au détriment des énergies renouvelables. Le projet prévoit en effet qu’EDF bénéficie d’un prix garanti élevé pour l’électricité produite par la future installation, une disposition généralement réservée aux énergies renouvelables.

© AFP

Media Query: