Le thon rouge est en bonne santé, selon le Comité national des pêches

Publié le : Last updated:

Des thons rouges © AFP/Archives Pascal Guyot

Des thons rouges
© AFP/Archives Pascal Guyot

Paris (AFP) – Les stocks de thon rouge d’Atlantique Est et de Méditerranée ne sont plus menacés et se reconstituent conformément aux objectifs, indique un document interne du Comité national des pêches (CNPMEM), dévoilé mardi par le quotidien les Echos et que l’AFP a pu également consulter.

Dans son compte-rendu de la dernière réunion du comité scientifique de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), chargée de veiller à la préservation des ressources en thonidés, le Comité national des pêches révèle que les stocks de thon rouge ont connu une recrudescence exceptionnelle.

« Les résultats de la mise à jour de l’évaluation ont indiqué qu’au cours de la période la plus récente, la biomasse du stock reproducteur (SSB ou quantité de poisson qui a atteint l’âge de se reproduire, NDLR) présente des signes clairs d’une brusque hausse dans tous les scénarios qui ont été étudiés, atteignant près de 585.000 tonnes en 2013 », relève la note.

Un niveau qui correspond à la SSB maximale estimée depuis le début de l’évaluation, à la fin des années 1950. A titre de comparaison, le stock de thon rouge était de 300.000 tonnes dans les années 1950-1970 et de 150.000 tonnes à son plus bas, au milieu des années 2000.

Concernant l’année 2014, le Comité national des pêches souligne que « la perception de l’état du stock s’est améliorée par rapport aux évaluations précédentes, du fait de la diminution de la mortalité par pêche ».

Le quota de pêche français était de 2.471 tonnes en 2014, contre 7.939 tonnes au niveau européen et 13.500 tonnes pour l’ensemble de la zone Méditerranée-Atlantique Est.

Ce bon niveau des stocks conduit le comité scientifique de la Cicta à envisager un possible relèvement progressif des quotas de pêche, « malgré les incertitudes liées aux données et à la modélisation ». « Maintenir l’actuel total de captures autorisées (TAC) ou l’augmenter modérément et progressivement ne devrait pas entamer le succès du programme de rétablissement » du stock de thon rouge, conclut le comité.

Il souligne néanmoins qu' »aucun accord n’a pu être atteint sur la limite supérieure d’une telle augmentation qui ne menacerait pas le rétablissement du stock ».

Le rapport du comité scientifique doit être publié très prochainement.

La Cicta se réunira du 10 au 17 novembre prochains pour examiner les résultats du comité scientifique et décider du maintien ou de la révision des quotas de pêche de thonidés pour 2015.

Media Query: