Les transporteurs routiers opposés à un péage poids-lourds à Paris

Publié le : Last updated:

 Place Charles de Gaulle Étoile, Paris, France (48°52' N – 2°17' E). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Place Charles de Gaulle Étoile, Paris, France (48°52′ N – 2°17′ E). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Paris (AFP) – L’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE), qui regroupe des TPE et PME du transport routier, a dénoncé lundi le projet de péage de transit poids-lourds sur le périphérique parisien annoncé dimanche par la Mairie de Paris.

La taxe, qui ne touche que les camions de plus de 3,5 tonnes, s’élèvera en moyenne à 0,13€ par kilomètre et devrait rapporter cinq millions d’euros par an à Paris, 550 millions pour l’ensemble du pays, a précisé dimanche à l’AFP Christophe Najdovski, adjoint EELV chargé des transports.

Selon l’OTRE, le péage de transit poids-lourds est un dispositif fiscal national, qui ne peut donc pas « être appliqué localement ».

La fédération patronale prédit par ailleurs que ce péage « aura une incidence sur les prix des produits quotidiens ».

Plutôt que d’améliorer la qualité de l’air, l’OTRE redoute également que la décision de la Mairie de Paris ne repousse plus loin les camions sur le réseau routier francilien.

Le boulevard périphérique parisien, ainsi que l’ensemble des autoroutes d’Ile-de-France, sont inclus dans les 4.000 km touchés par ce péage dans l’Hexagone, a confirmé lundi le ministère des Transports à l’AFP.

Le ministère précise néanmoins que ce mécanisme, défini par l’amendement adopté le 26 juin à l’Assemblée, est un dispositif national et qu’il manque encore des textes réglementaires pour pouvoir être mis en œuvre. Il a aussi souligné que des discussions avec les transporteurs sont encore en cours.

« Il s’agit d’un acte administratif de la Ville de Paris, qui définit l’intégration du périphérique dans le réseau », précise le ministère.

© AFP

Media Query: