Singapour: pic de pollution dû aux feux de forêts en Indonésie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

singapour pollution

Vue du quartier des affaires de Singapour, le 15 septembre 2014, recouvert de nuages de fumée provenant de feux de forêt tropicale sur l’île indonésienne de Sumatra
© AFP Roslan Rahamn

Singapour (AFP) – Un pic de pollution de l’air a été constaté lundi à Singapour dont le ciel était recouvert de nuages de fumée provenant d’importants feux de forêt tropicale sur l’île indonésienne de Sumatra, voisine de la ville-Etat, ont annoncé les autorités.

L’indice de pollution atmosphérique a culminé à 111 lundi à 07H00 (23H00 GMT dimanche), avant de redescendre à 80 quelques heures plus tard, a précisé l’Agence nationale de l’environnement à Singapour (NEA), une île très urbanisée d’un peu plus de cinq millions d’habitants.

Les niveaux compris entre 101 et 200 sont considérés mauvais pour la santé. Les personnes ayant des problèmes cardiaques ou des affections respiratoires sont invitées lorsque ces chiffres sont atteints à réduire leurs exercices physiques et leurs activités à l’extérieur.

Les nuages de pollution « sont dus vraisemblablement aux feux de forêt détectés au cours des trois ou quatre derniers jours dans le sud de Sumatra », a souligné la NEA dans un communiqué. « Compte tenu de la persistance du temps sec dans le sud de Sumatra, nous pouvons prévoir que les feux de forêts continueront et que l’indice de pollution fluctuera jusqu’à la fin de la journée entre des niveaux modérés et élevés, mauvais pour la santé ».

Chaque année à la même période, la petite île de Singapour étouffe sous l’épaisse fumée provenant de l’île indonésienne de Sumatra, où la culture sur brûlis est encore largement pratiquée. L’an passé, le problème avait atteint des proportions jamais vues depuis 15 ans.

En 1997 et 1998, des incendies similaires avaient échappé à tout contrôle et obscurci le ciel d’une partie de l’Asie du Sud-Est pendant des mois, provoquant de nombreuses perturbations, notamment de la santé publique et du trafic aérien, et causant des pertes économiques estimées à 9,3 milliards de dollars.

Des experts estiment qu’un phénomène météorologique de type El Nino, provoquant une sécheresse plus importante que d’habitude, pourrait attiser les feux de forêts cette année.

© AFP

 

Media Query: