Gaz de schiste: Total autorisé à creuser un puits au Danemark

Publié le : Last updated:

gaz de schiste

Le siège de Total à La Défense
© AFP/Archives Kenzo Tribouillard

Paris (AFP) – Le géant pétrolier français Total va entamer dans quelques mois l’exploration de gaz de schiste sur un des permis qu’il détient au Danemark, a indiqué vendredi le groupe à l’AFP.

Les premiers forages, sur une zone située dans le nord du pays et d’une superficie d’environ 3.000 km2, seront effectués « en décembre ou janvier » et « devraient durer trois mois », a affirmé une porte-parole.

Cette annonce fait suite à l’autorisation obtenue le 26 juin par la commune de Frederikshavn, sur laquelle est situé le permis en question.

Il s’agira de forages classiques n’impliquant pas de fracturation hydraulique, technique controversée et interdite dans plusieurs pays européens.

Depuis 2010, le groupe français détient à 80% deux licences d’exploration de gaz de schiste dans le pays, en association avec North Sea Fund, un fonds détenu par l’Etat danois (20%).

Sans vouloir présumer de l’importance du gisement que permettra de mettre en évidence cette exploration, le groupe s’est dit « confiant sur le fait que le Danemark a du potentiel en matière de non conventionnel ».

Le gaz de schiste est une forme d’hydrocarbures non conventionnel, dont l’exploitation nécessite l’usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique.

Le Danemark, au même titre que la Pologne, le Royaume-Uni ou la Roumanie, fait partie de ceux qui sont favorables à l’exploitation de cette ressource.

En Europe, Total possède 40% dans deux permis d’exploration et de production de gaz de schiste au Royaume Uni, et a également des intérêts dans des projets dans le non conventionnel aux Etats-Unis, en Chine, en Australie et en Argentine.

En revanche, il a annoncé en avril dernier ne pas avoir renouvelé son unique licence d’exploration en Pologne.

© AFP

Media Query: