Inondations: déforestation et barrages en cause au Brésil, Argentine, Paraguay

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

barrage

Un enfant navigue sur un matelas dans une rue inondée d’Asucion au Paraguay le 2 juillet 2014
© AFP Norberto Duarte

Buenos Aires (AFP) – Des inondations meurtrières ayant touché ces dernières semaines le Brésil, le Paraguay et l’Argentine sont dues à la déforestation pour cultiver le soja et aux barrages hydroélectriques, dénonce l’ONG Vida Silvestre Argentina.

Les inondations dans le bassin du fleuve Parana ont fait 11 morts et 700.000 sinistrés dans les trois pays.

« Les désastres naturels causés lors du mois écoulé, sont le fruit de l’avancée de la frontière agricole, la transformation de forêts en terres pour la monoculture et de la construction des barrages hydroélectriques », dit le communiqué de l’organisation argentine.

Mercredi, les inondations ont atteint la capitale paraguayenne, Asuncion.

« La déforestation des zones bordant les rivières, pour cultiver notamment du soja, font que la terre perd sa capacité d’absorption », alerte l’ONG.

Les fortes pluies obligent les barrages à ouvrir les vannes, ce qui provoque des inondations en aval, pointe le communiqué de Vida Silvestre.

Le Parana et ses affluents (Rio Uruguay) forment le troisième réseau hydrographique du monde (après l’Amazone et le Mississippi), des hauts plateaux brésiliens à l’océan Atlantique.

© AFP

Media Query: