Bruxelles propose un plan de réduction des rejets de CO2

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Des camions sur une aire de repos le 2 décembre 2010 à Carentan, dans l'ouest de la France © AFP/Archives Kenzo Tribouillard

Des camions sur une aire de repos le 2 décembre 2010 à Carentan, dans l’ouest de la France
© AFP/Archives Kenzo Tribouillard

Bruxelles (AFP) – La Commission européenne a présenté mercredi un plan d’action pour réduire de 30% les émissions polluantes des camions et des autobus, responsables d’un quart des rejets de CO2 dus au transport routier et de 5% du total des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

« Nous avons commencé par réglementer les voitures et les camionnettes et les résultats sont là: les émissions ont été réduites, la pollution atmosphérique dans les villes est en baisse et les consommateurs peuvent désormais s’équiper de véhicules plus novateurs et plus économes en carburant », a expliqué dans un communiqué la commissaire au Climat, Connie Hedegaard.

« C’est la raison pour laquelle nous concentrons maintenant nos efforts sur les camions et les autobus », a-t-elle ajouté, expliquant que les nouvelles mesures allaient « permettre de réduire les émissions de CO2 de ces véhicules, d’aider les opérateurs du secteur à économiser de l’argent et de rendre l’UE moins dépendante des importations de pétrole ».

Un outil de simulation informatique, VECTO, a été mis au point pour mesurer les émissions de CO2 des véhicules neufs.

La Commission entend présenter l’année prochaine des propositions législatives qui imposeraient la certification, la déclaration et le contrôle des émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds neufs. La proposition incombera au nouvel exécutif désigné après les élections européennes.

« C’est une première étape essentielle vers la réduction des émissions, étant donné qu’il était difficile jusqu’à présent de comparer les véhicules utilitaires lourds, principalement en raison de la grande variété des modèles et des tailles de camions disponibles, lesquels sont (…) produits en quantités bien inférieures à celles des voitures et des camionnettes », souligne la Commission.

Lorsque cette législation sera en vigueur, la Commission pourra envisager de fixer des limites contraignantes pour les émissions moyennes de CO2 des véhicules utilitaires lourds nouvellement immatriculés, comme c’est déjà le cas pour les voitures et les camionnettes.

L’UE veut réduire de 60% les émissions de gaz à effet de serre provenant des transports d’ici à 2050 dans le cadre de son plan d’action contre le réchauffement climatique.

Media Query: