Algérie: feu vert du président Bouteflika pour exploiter le gaz de schiste

Publié le : Last updated:

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 12 juin 2013 à Paris © APS/AFP/Archives

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 12 juin 2013 à Paris
© APS/AFP/Archives

Alger (AFP) – Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a donné mercredi son feu vert à l’exploitation du gaz de schiste dans son pays, tout en pressant le gouvernement de veiller au respect de l’environnement, a annoncé le Conseil des ministres dans un communiqué.

« Réuni mercredi sous la présidence de chef de l’Etat, le Conseil des ministres a entendu et approuvé une communication du ministre de l’Energie par laquelle il a sollicité l’accord pour l’exploitation des formations argileuses et schisteuses », indique le communiqué.

M. Bouteflika « a instruit le gouvernement de veiller à ce que la prospection, et plus tard l’exploitation, des hydrocarbures schisteux soient menées en permanence avec le souci de préserver les ressources hydriques et de protéger l’environnement », a insisté le texte, ajoutant que « le Conseil des ministres a donné, ainsi, son accord pour le lancement des procédures requises en direction des partenaires étrangers ».

Le géant énergétique français GDF Suez envisage de se lancer dans la prospection d’hydrocarbures de schiste dans six pays, dont l’Algérie.

L’Algérie est classée au 3ème rang mondial, juste après la Chine et l’Argentine, en termes de réserves de gaz de schistes récupérables, selon le dernier rapport du département américain de l’Energie (DoE) sur les réserves des hydrocarbures non conventionnels, cité par l’agence APS.

Le DoE évalue ces réserves à 19.800 milliards de m3, situées dans le Sahara.

Media Query: