Malte: péril en la demeure pour les oiseaux migrateurs protégés

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

malte oiseaux igrateurs

Un vol de grues en formation en direction du continent africain où elles passeront l’hiver le 20 novembre 2013
© AFP/Archives Attila Kisbenedek

La Valette (AFP) – Les militants d’une organisation non gouvernementale (ONG) ont réclamé jeudi la fin d’une exemption aux règles européennes qui permet aux Maltais de chasser au printemps certaines espèces d’oiseaux migrateurs.

Selon Alexander Heyd, secrétaire général du Comité contre le massacre des oiseaux (Committee Against Bird Slaughter), on peut chiffrer par « centaines » le nombre d’oiseaux migrateurs « illégalement tués » pendant la saison de chasse même si « un tout petit pourcentage » de ces activités illégales est prouvé.

« Nos équipes n’arrivent à surveiller qu’une petite partie de l’île » pendant la saison de la chasse de printemps, a noté M. Heyd. Une vidéo de cette organisation diffusée sur le site de partage de vidéos YouTube montre des chasseurs visant deux faucons crécerelles et deux busards.

Selon le Comité contre le massacre des oiseaux, Malte compte plus de 5.000 chasseurs, soit environ 1% de sa population.

En théorie, à Malte, il est possible de chasser uniquement les tourterelles et les cailles, deux espèces dont le nombre diminue pourtant rapidement en Europe.

Interrogé par l’AFP, le gouvernement s’est défendu de ne pas faire suffisamment pour sauvegarder ces espèces protégées.

Un porte-parole a affirmé que depuis le début de la saison de chasse le 12 avril, des milliers d’oiseaux protégés ont été observés en train de survoler l’archipel maltais, dont une buse féroce, une espèce très rare.

En outre, « 24 personnes ont été interpellées lors de patrouilles de routine, et des contrôles ponctuels sur certains individus ont lieu régulièrement », a indiqué le porte-parole.

La chasse n’est pas autorisée au printemps dans l’Union européenne mais Malte dispose d’une dérogation à la directive sur la question, malgré une forte opposition des écologistes.

Une pétition réclamant un référendum pour interdire la chasse de printemps a obtenu 43.000 signatures, qui sont en cours de vérification par le gouvernement maltais.

Pour qu’il soit promulgué, un référendum à Malte doit recueillir au moins 10% du nombre total d’électeurs, soit environ 33.500 personnes.

© AFP

Media Query: