Pollution de l’air : le Royaume-Uni se fait épingler

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Londres, Royaume-Uni : photo prise en avril 2011 de la cathédrale Saint Paul à Londres lors d’un fort épisode de pollution atmosphérique. © AFP PHOTO / Carl de Souza

Londres, Royaume-Uni : photo prise en avril 2011 de la cathédrale Saint Paul à Londres lors d’un fort épisode de pollution atmosphérique. © AFP PHOTO / Carl de Souza

La Commission européenne a mis en demeure le Royaume-Uni pour manquement à l’obligation de réduire les niveaux excessifs de dioxyde d’azote (NO2). Le pays encourt pour cela une amende de 364 millions d’euros, note The Guardian.

Selon la Commission, « Le dioxyde d’azote est le principal précurseur de l’ozone troposphérique. Il est à l’origine d’importants problèmes respiratoires et entraîne de nombreux décès prématurés ». Le Royaume-Uni n’est pas le seul pays à ne pas avoir atteint les objectifs de la directive mais la Commission a tenu à le mettre en avant pour avoir enfreint de façon permanente la directive européenne. Le gouvernement s’est ainsi vu adresser une lettre de mise en demeure et dispose de 2 mois pour y répondre.

Seize régions du Royaume-Uni au total sont concernées par l’infraction, dont Londres, Manchester, Glasgow et Southampton où la pollution de l’air entraîne la mort prématurée de près de 29 000 personnes chaque année. Or, pour le commissaire européen en charge de l’environnement, Janez Potocnik, « la pollution de l’air est une menace invisible qui fait chaque année plus de victimes que les accidents de la route. Elle coûte déjà entre 330 et 940 milliards d’euros à l’Europe par an en frais médicaux ». Et Londres est la ville européenne qui émet le plus de dioxyde d’azote. Un porte-parole des Amis de la Terre a d’ailleurs tenu à préciser que « cette action en justice serait l’occasion de mettre fin à un scandale national qui entraîne des dizaines de milliers de morts prématurées chaque année. Le gouvernement et le maire de Londres doivent désormais prendre des mesures fortes et urgentes pour protéger les populations ».

Media Query: