1 éléphant abattu toutes les 20 minutes

Publié le : Last updated:

éléphant

Eléphants dans les marais, delta de l’Okavango, Botswana (19°25’ S – 23°14’ E). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Entre 2002 et fin 2013, les deux tiers des éléphants d’Afrique ont été tués. Selon des données mises à jour lors du sommet  international sur le braconnage qui vient d’avoir lien à Londres (et auquel GoodPlanet a participé), ce sont 65 % des éléphants de forêts qui ont disparu durant cette période. La cause principale de ce déclin rapide est le braconnage.   « Au moins 60 éléphants meurent chaque jour, ou si vous préférez un toutes les 20 minutes. Le temps que vous avaliez votre petit-déjeuner, un nouvel éléphant est massacré pour approvisionner le marché illégal de l’ivoire », affirme  le docteur Fiona Maisels qui a participé à l’étude citée et publiée dans la revue PloS One.

Les éléphants ne vivent plus que sur un quart des territoires qu’ils occupaient auparavant. Désormais, 60 % des éléphants vivent au Gabon alors que précédemment la République Démocratique du Congo abritait la plus grande population d’éléphants de forêt du continent le site Science Daily.

Le rythme alarmant du braconnage a conduit plusieurs Etats, dont la France, à détruire l’ivoire saisi dans le cadre des contrôles douaniers. La lutte contre le commerce des espèces menacées mobilise aussi Interpol.  Les experts estiment que le commerce illégal des défenses d’éléphants et des cornes de rhinocéros, dont la valeur peut atteindre plusieurs milliers de dollars, menace la survie de ces espèces.

Media Query: