Greenpeace trace les pesticides et OGM chez nos marques préférées

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

pesticides et OGM

Un tracteur épand des pesticides dans un champ à Cassel, le 16 août 2013
© AFP/Archives Philippe Huguen

Paris (AFP) – Cette boîte de conserve contient-elle des OGM ? Combien de pesticides pour ce thé ? Quelles marques refusent de dévoiler leurs pratiques agricoles ? Greenpeace distribue à partir de ce vendredi un guide pour aider les consommateurs à « décrypter leur liste de courses ».

L’ONG, qui espère ainsi inciter les marques à développer une agriculture écologique, a interrogé 71 entreprises, représentant 144 marques et 301 produits parmi les plus vendus, explique Anaïs Fourest, chargée de campagne agriculture.

Plus de la moitié des marques (près de 60%, représentant 50% des produits) n’ont pas répondu aux questions de l’association sur la présence ou non d’organismes génétiquement modifiés dans leurs produits, l’utilisation de sept pesticides et leurs pratiques agricoles. « Un manque de transparence préoccupant », regrette Greenpeace.

Parmi les marques qui ont répondu, les très bons élèves de la classe, n’utilisant ni OGM ni pesticides considérés comme les plus toxiques pour les pollinisateurs, sont aux nombre de huit, avec une majorité de marques bio ou équitables. Mais Greenpeace décerne aussi des bons points à une quinzaine d’autres marques, comme Lipton, Nescafé, Loué, Mousline ou Heineken, qui sont sur « la bonne voie » selon la version en ligne du guide (http://greenpeace.fr/guetteur/marques).

L’agriculture française est « accro aux pesticides et les OGM sont toujours présents dans l’alimentation animale. (…) C’est avec les consommateurs que nous parviendrons à faire changer le modèle agricole français », estime Anaïs Fourest. L’ONG prévoit de distribuer ce guide nommé « Le guetteur » samedi dans plusieurs lieux de grande consommation en France.

© AFP

Media Query: