Augmentation des températures : les poissons rétrécissent en Mer du Nord

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Tromsoe, Norvège : des jeunes morues dans un bassin d’élevage. © AFP PHOTO/FRANCIS KOHN

Tromsoe, Norvège : des jeunes morues dans un bassin d’élevage. © AFP PHOTO/FRANCIS KOHN

Haddock, merlan, hareng ou encore tacaud : plusieurs populations de poissons ont vu leur taille diminuer en Mer du Nord, au cours ces 38 dernières années. Pour les chercheurs écossais qui ont mis cette tendance en évidence, la cause principale du rétrécissement est l’augmentation des températures – et non pas la surpêche. En effet, la Mer du Nord a augmenté de 1 à 2°C sur la même période. Les poissons atteignent donc, selon les chercheurs, le stade de la maturité plus rapidement et n’ont donc plus le temps de grandir, note The Guardian.

Pour mettre en évidence cette tendance, les chercheurs écossais ont analysé trente années de données du Conseil International pour l’Exploration de la Mer. Toutes les espèces de poissons ne sont pas touchées par ce phénomène. La morue, par exemple, n’a pas évolué en taille depuis le début de la période étudiée. Mais d’autres espèces ont rétréci de près de 29%.  « Le constat est le même pour de nombreuses espèces qui ont des régimes alimentaires variés et vivent à des profondeurs différentes », note Alan Baudron, chercheurs à l’Université d’Aberdeen. Et de continuer « Nous anticipons qu’une forte augmentation localisée des température pourrai entraîner une réduction de la taille de plusieurs espèces dans d’autres régions océaniques du globe ».

Media Query: