Une batterie en sucre pour téléphones portables

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Les téléphones portables sont actuellement alimentées avec une batterie au lithium.  Justin Sullivan/Getty Images/AFP t pour l'instant alimentées avec une batterie au lithium.  Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Les téléphones portables sont actuellement alimentées avec une batterie au lithium.
Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Une batterie fonctionnant au sucre pourrait-elle remplacer la traditionnelle batterie au lithium utilisée dans nos téléphones portables ? C’est ce qu’assurent des chercheurs américains dans la revue Nature Communication où ils présentent une batterie intégralement biodégradable.

Le processus utilisé fait intervenir la maltodextrine, un composé dérivé de l’amidon. Une chaîne de réactions nécessitant 13 enzymes permet de la décomposer en unités de glucose, ce qui libère 24 électrons par unité. Les électrons génèrent un courant permettant d’alimenter un appareil électrique.

Ce n’est pas la première fois que des molécules de sucre sont exploitées par des chercheurs pour stocker de l’énergie, mais Percival Zhang, principal auteur de l’étude, assure que son dispositif est capable d’emmagasiner beaucoup plus d’énergie que les précédents. Il offrirait également de meilleures prestations que les batteries commercialisées actuellement. « Cette batterie dure deux fois plus que les meilleures batteries fonctionnant au lithium et pourra même, dans le futur, durer 10 fois plus longtemps », assure Zhang au journal El Mundo.

Pour l’instant, la durée de vie du dispositif reste limitée, celui-ci ayant tendance à perdre de ses capacités au fur et à mesure de son utilisation. Zhang assure que d’ici trois ans cette barrière sera levée et la batterie sera utilisable pour les téléphones portables et les tablettes. La batterie sera aussi moins chère et il suffira de rajouter du sucre (plus exactement une solution de maltodextrine) pour la recharger.

Media Query: