Bientôt du biocarburant à base de plantes du désert et d’eau de mer ?

Publié le : Last updated:

biocarburants

Des cactus
© AFP/Archives Luis Acosta

Paris (AFP) – Le constructeur aéronautique Boeing a annoncé mercredi travailler à la production de biocarburant à base de plantes du désert arrosées à l’eau de mer.

Boeing et ses partenaires aux Emirats Arabes Unis « ont constaté que des plantes du désert alimentées à l’eau de mer peuvent produire du biocarburant avec une efficacité supérieure à d’autres matières premières », explique le constructeur dans un communiqué.

« Ces plantes, dites  »halophytes » et utilisées en tant que source de carburant renouvelable pour l’aviation et d’autres véhicules, sont encore plus prometteuses que nous l’imaginions », déclare Alejandro Rios, directeur du Sustainable Bioenergy Research Consortium (SBRC).

Le consortium testera ces découvertes dans le cadre d’un projet qui pourrait aboutir à la production de plantes pour biocarburants dans des pays arides, poursuit le communiqué.

Financé par Boeing, la compagnie aérienne d’Abou Dhabi Etihad Airways et l’équipementier Honeywell, le SBRC travaille au développement et à la commercialisation de biocarburants aéronautiques durables, dont la production de dioxyde de carbone (CO2) est de 50 à 80% inférieure à celle des combustibles fossiles sur l’ensemble de leur cycle de vie.

L’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), basée à Montréal, a recensé au moins 300 projets dans le monde pour produire de la biomasse durable, sans empiéter sur les cultures vivrières ou les forêts, comme l’ont fait les premiers biocarburants, extraits de canne-à-sucre ou de tournesol.

Dans le monde entier, les chercheurs ont entrepris de produire de la biomasse à partir de plantes qui poussent sur des sols ingrats, comme la jatropha ou la caméline, d’eucalyptus, ou d’algues.

© AFP

Media Query: