Pêche miraculeuse dans la Tamise

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Tamise

Tower Bridge à Londres, Royaume-Uni (51°30’N – 0°06’O). © Yann Arthus-Bertand

Des scientifiques britanniques ont collecté plus de 8490 objets emportés par le courant de la Tamise. A l’origine, les chercheurs testaient des filets destinés à arrêter la progression d’une espèce invasive de crabe dans le fleuve. Mais ils ont passé tellement de temps à retirer les déchets plastiques de leurs filets qu’ils ont décidé de les recenser et de les étudier, rapporte le Guardian. Cette pêche miraculeuse s’est déroulée de septembre à décembre 2012.

Une variété d’objets dans la Tamise

Les filets ont donc capturé 8490 objets allant du paquet de cigarettes aux emballages alimentaires en passant par les serviettes hygiéniques. Un cinquième des déchets retrouvés était constitué de produits sanitaires très certainement jetés dans les toilettes.  Une grande partie des objets récupérés l’a été à proximité des stations d’épuration des eaux.

Une menace pour la biodiversité aquatique

Co-auteur de l’étude et chercheur au Muséum d’histoire naturelle de Londres, le docteur Paul Clark rappelle que : « le plastique peut endommager la vie sous l’eau. Les grandes pièces peuvent piéger les animaux alors que les petites peuvent être ingurgitées par inadvertance. A haute dose, les produits chimiques qu’elles contiennent menacent la santé de la faune. » La pollution aux plastiques est également un sujet préoccupant dans les océans où ils s’accumulent.

Media Query: